Handing keys over Handing keys over

De nouvelles mesures pour une reprise du tourisme responsable à Bordeaux

  • Été 2021 : 5 communes de Nouvelle-Aquitaine dans le top 10 des destinations qui montent sur Airbnb 
  • Tourisme responsable : après Paris fin juin, l’enregistrement obligatoire pour les hôtes de logements entiers à Bordeaux et l’accès au Portail des Villes pour la ville de Bordeaux sera effectif dès le 30 juillet à minuit. Le dispositif sera ensuite déployé dans les villes de Lyon, Nice, Marseille, Nantes, Strasbourg, Lille et Toulouse avant fin 2021.

Destinations rurales et stations balnéaires : les voyageurs en quête de grand air

Au cœur de la saison estivale, Airbnb publie des données qui confirment que les habitudes de voyage changent et que de nouvelles destinations émergent, le plus souvent au bénéfice des communes situées en dehors des grandes villes. Les séjours ruraux représentent 45% des réservations sur Airbnb pour l’été 2021, contre 24% pendant l’été 2019*. 

Bordeaux illustre cette tendance. Bien qu’elle reste appréciée des voyageurs, Bordeaux ne représente que 8% de l’ensemble des recherches de séjours en Nouvelle Aquitaine au mois de juin 2021, marquant une baisse par rapport à la même période en 2019. Les voyageurs favorisent cet été des destinations côtières et au grand air comme le confirment les 5 communes de Nouvelle-Aquitaine dans le top 10 des destinations qui montent** sur la plateforme en France:

  • La Couarde-sur-Mer, Charente-Maritime (Nouvelle-Aquitaine)
  • Le Bois-Plage-en-Ré, Charente-Maritime (Nouvelle-Aquitaine)
  • Lège-Cap-Ferret, Gironde (Nouvelle-Aquitaine)
  • Saint-Pierre-d’Oléron, Charente-Maritime (Nouvelle-Aquitaine)
  • Soorts-Hossegor, Landes (Nouvelle-Aquitaine)
  • Cherbourg-en-Cotentin, Manche (Normandie) 
  • La Malène, Lozère (Occitanie)
  • Trélans, Lozère (Occitanie)
  • L’île de Groix, Morbihan (Bretagne)
  • Coggia, Corse-du-Sud (Corse)

La pandémie a également modifié la façon dont les voyageurs utilisent Airbnb : les Français n’utilisent plus seulement la plateforme pour planifier leurs séjours, désormais ils l’utilisent également pour choisir où ils vont vivre ! Ainsi, la part de réservations de séjours longs (28 nuits ou plus) au cours des 3 premiers mois de l’année 2021 s’élève à 14%. Cette tendance s’observe en particulier à Bordeaux où le nombre de logements  pour un mois ou plus en « bail mobilité », a été multiplié par 8 entre le 1er janvier 2021 et le 14 juin.  Les Bordelais sont hôtes sur Airbnb mais aussi voyageurs, et continuent de plébisciter Airbnb pour s’évader : depuis 2020, près de 105 000 Bordelais ont utilisé Airbnb pour partir en voyage en Nouvelle-Aquitaine et ailleurs.  

Conformément à ses engagements, Airbnb prend de nouvelles mesures pour une location touristique plus responsable à Bordeaux

A partir du 30 juillet 2021 à minuit, Airbnb demande à tous les hôtes louant un logement entier à Bordeaux d’indiquer un numéro d’enregistrement sur leurs annonces. Cette nouvelle étape s’intègre dans le cadre de la série d’engagements d’Airbnb pour un tourisme responsable pris en février dernier auprès de Mme Emmanuelle Wargon, Ministre du logement, pour inscrire les voyages responsables au cœur de la reprise du tourisme. Conformément à ce plan, les hôtes bordelais devront désormais afficher le numéro d’enregistrement de leur annonce afin de pouvoir accueillir des voyageurs pour de courtes durées. La Mairie de Bordeaux aura également accès au portail Airbnb pour les villes afin de faciliter leur mission de contrôle du respect des réglementations locales, et la plateforme continuera de transmettre les données des hôtes à la municipalité, conformément aux dispositions de la Loi Elan.

La grande majorité des hôtes Airbnb sont des résidents bordelais, et respectent les réglementations locales :

  • En 2020, plus de 90% des logements entiers disponibles sur Airbnb à Bordeaux ont été loués moins de 120 nuits.
  • La grande majorité des nuitées réservées dans des logements entiers bordelais l’ont été dans des logements préalablement enregistrés, ou qui bénéficiaient d’une exemption à l’enregistrement.
  • Les données Airbnb montrent que la majorité des annonces qui ne possédaient pas encore de numéro d’enregistrement ont connu peu ou aucune activité récente sur la plateforme : plus de 80% d’entre elles n’ont reçu aucune réservation au cours des trois derniers mois.
  • Une réglementation claire et adaptée à la location de courte durée est profitable à tous les hôtes : le nombre de créations d’annonces sur Airbnb continue d’augmenter à Bordeaux.

L’enregistrement obligatoire pour les logements entiers et le dispositif portail des villes ont été mis en place à Paris le 1er juillet dernier. D’ici la fin de l’année 2021, ces mesures seront déployées dans d’autres grandes villes françaises, dont Lyon le 30 septembre, suivies de Lille, Marseille, Nantes, Nice, Strasbourg et Toulouse.

« Dans la perspective d’un retour progressif des voyageurs dans les villes, nous travaillons avec l’ensemble des acteurs pour accompagner la dispersion des voyages vers une plus grande diversité de destinations, et faire en sorte qu’ils soient profitables au plus grand nombre, déclare Emmanuel Marill, Directeur d’Airbnb en France et en Europe. « Nous tenons ainsi nos engagements auprès du Gouvernement français et tous les voyageurs désireux de se rendre à Bordeaux pourront découvrir la ville de manière authentique grâce à notre communauté d’hôtes”.

Un tourisme responsable induisant des compléments de revenus et un impact économique positif pour la ville

En 2019, les données d’Airbnb montrent que les recettes indirectes générées par les dépenses touristiques des voyageurs Airbnb à Bordeaux s’élèvent à 110 millions de dollars (≃ 93,115 millions d’euros), permettant ainsi de soutenir 604 emplois. La reprise d’un tourisme responsable pour la ville de Bordeaux permettra de retrouver au niveau local cette dynamique de croissance tout en accompagnant la reprise d’un secteur touristique durement impacté par la crise sanitaire.

Pour permettre à chacun de bénéficier de la reprise du tourisme, la plateforme en facilite l’accès à tous ceux qui souhaitent devenir hôte. Ainsi en mai dernier, Airbnb a annoncé la mise à jour la plus complète du site et de son application depuis sa création. Il est désormais encore plus simple de devenir hôte avec un tout nouveau processus simplifié à 10 étapes seulement.

50% des nouveaux logements activés sur Airbnb dans le monde depuis le début de l’année 2021 ont reçu une demande de réservation dans les quatre jours qui ont suivi leur inscription. En outre, les revenus annuels moyens des hôtes Airbnb dans le monde qui ont accueilli au moins un voyageur s’établissent à 9 600 $ (≃ 8050 €). 

Des séjours sûrs et respectueux sur Airbnb

Airbnb a déployé une série de mesures pour assurer la sécurité de sa communauté et encourager les voyages responsables. La plateforme a lancé cette année un plan pour des voyages sûrs et responsables, conformément aux engagements pris auprès du gouvernement français pour inscrire le tourisme durable au cœur de la relance économique. Dans le cadre de ce plan, Airbnb a développé le « Service d’aide aux voisins », un forum d’assistance permettant aux voisins de signaler les problèmes ou préoccupations concernant les fêtes clandestines et a renforcé son service client en doublant ses effectifs dès cet été. En 2020, Airbnb a introduit une série d’initiatives pour prévenir les comportements inappropriés qui ont conduit à l’interdiction des fêtes et événements sur la plateforme et au blocage de plus de 300 000 réservations dans le cadre de la politique de lutte contre les fêtes clandestines. Airbnb maintiendra cette interdiction sur la plateforme au moins jusqu’à la fin de l’été pour poursuivre la lutte contre la propagation du Coronavirus et des séjours respectueux des résidents et du voisinage.

*basé sur des données internes d’Airbnb comparant les réservations du 1er juin au 31 août, au 30 avril 2021. Plus d’informations dans le rapport Airbnb sur les voyages et les modes de vie.

** top 10 des destinations ayant enregistré la plus forte hausse du nombre de recherches entre mai 2019 et mai 2021. 

Déclarations prospectives :

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives au sens des dispositions de la “Sphère de Sécurité” (“Safe Harbour”) du Private Securities Litigation Reform Act américain de 1995 concernant le groupe Airbnb et notre secteur, qui impliquent des risques et des incertitudes importantes. Toutes les déclarations autres que les déclarations de faits historiques contenues dans le présent communiqué, y compris les déclarations concernant l’avenir du voyage, les effets de la pandémie de COVID-19, les futures tendances pour l’industrie du voyage, ainsi que nos performances, perspectives, plans, objectifs et stratégies futurs, sont des déclarations prospectives. Le plus souvent, il vous est possible d’identifier une déclaration prospective par la présence de mots tels que « peut », « sera », « planifie », « pourrait », « potentiel », « objectif » ou encore « continue » ; ou par l’utilisation du sens inverse de ces mots ou enfin par l’utilisation de toute forme d’expressions similaires qui signifient nos attentes. Bien que nous estimons que les attentes ou perspectives reflétées dans ces déclarations soient raisonnables, nous ne pouvons pas garantir que celles-ci s’avéreront exactes.

Les déclarations prospectives sont soumises à un certain nombre de risques connus et inconnus, d’incertitudes, d’hypothèses et d’autres facteurs susceptibles d’entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats exprimés ou sous-entendus dans ce rapport de voyage. Par conséquent, vous ne devez pas considérer les déclarations prospectives comme des prédictions d’événements futurs. Les facteurs suivants font partie de ceux qui peuvent entraîner un écart important entre la réalité future et les déclarations prospectives : les effets et la durée de la pandémie de COVID-19 ; notre capacité à attirer de nouveaux hôtes et voyageurs et à les retenir ; les déclins ou les perturbations supplémentaires ou continues dans les secteurs du voyage et de l’hospitalité ou les ralentissements économiques et les autres facteurs abordés dans les sections “Facteurs de risque” ( “Risk Factors”), “Rapport de gestion et analyse de la situation financière et des résultats d’exploitation” (“Management’s Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations”) et “Mise en garde concernant les déclarations prospectives” (“Cautionary Note on Forward-Looking Statements”) de notre Prospectus déposé auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et des échanges (la “SEC”) le 11 décembre 2020.

Toutes les déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date du présent communiqué et reflètent nos convictions et opinions à la date du présent communiqué.  Nous déclinons expressément toute obligation de mettre à jour ou de réviser toute information contenue dans ce communiqué.